La création de site et l’accessibilité numérique : compatibles ?

L’accessibilité numérique est un concept flou pour la majorité des Français y compris pour bons nombres de professionnels. Pourtant, il s’agit d’un sujet important et passionnant. Je vais donc essayer de vous aider à y voir un peu plus clair.

Qu’est-ce que l’accessibilité numérique ?

L’accessibilité numérique est la capacité de toute la population à avoir un accès, égalitaire, au merveilleux monde d’Internet. Plusieurs autres termes s’y rattachent comme : le design inclusif ou universel. Mais tout cela rentre dans la même problématique de l’accessibilité numérique.

Elle dépend du décret d’application de la nouvelle loi de l’accessibilité numérique établie le 24 juillet 2019.

Pour qui ?

Je vous vois au loin, perplexe, vous dire qu’Internet est accessible à tous.

La réponse est non. Environ 28 % de la population est victime d’exclusion digitale. Cela concerne donc, plus précisément, 14 millions de Français.

Une femme dit que c'est super triste, en parlant de la non accessibilité numérique

Parmi eux, nous pouvons trouver :

  • Les aveugles et malentendants.
  • Les personnes atteintes de troubles psychiques.
  • Les personnes atteintes de handicap physique. (Bah oui ! Si tu ne peux pas utiliser ta sourie pour te déplacer sur ton site, ça va être un peu compliqué.)
  • Les personnes ayant du mal avec la technologie. (Parce qu’on n’est pas tous nés avec Internet entre les mains.)

Ça peut vous paraître logique, mais eux aussi veulent avoir accès aux mêmes informations que vous, même si leur fonctionnement est différent (vive la diversité !). Si votre site web n’est pas accessible, votre expérience utilisateur s’en trouvera grandement amoindrie. Car, c’est une large partie de la population que votre site Internet ne touchera pas.

Un monsieur dit "Not Good"

Comment utiliser l’accessibilité numérique ?

« L’accessibilité d’un site repose sur 4 principes :

  • Perceptibilité : les informations du site doivent être perceptibles par tous les utilisateurs. Pour cela, des solutions alternatives au contenu original peuvent être mises en place (textuelles, audios…)
  • Utilisabilité : elle se traduit par la façon de naviguer sur un site. Les éléments contrôlés sont donc les raccourcis clavier, les instructions de navigation présentes sur la page. Globalement, il s’agit des éléments d’orientation.
  • Compréhensibilité : cela concerne les éléments textuels qui doivent pouvoir être compris de tous par la police et par la sémantique, mais également par l’arborescence de la page qui doit être logique pour l’utilisateur.
  • Robustesse : la structure de votre site doit être assez robuste pour soutenir les technologies d’assistance, qui vont servir à nos utilisateurs comme les lecteurs NVDA… ».*

Ces principes passent particulièrement par le design inclusif et…….

Un monsieur faisant le roulement de tambour avec ses mains

par le développement !

Les guides du Design inclusif

Il est compliqué pour un designer d’anticiper tous les problèmes d’expérience utilisateur, liés à l’accessibilité du design du site. Heureusement, aujourd’hui, de nombreuses ressources très pratiques facilitent ce travail.

En matière de design inclusif, les grands manitous sont les guides : RGAA, WCAG et Accessiweb. Des noms à rallonge et compliqué, mais qui sont-ils concrètement ?

Ce sont des référentiels définissant tous les points techniques et recommandations (accrochez-vous bien, il y en a beaucoup) qu’il faut respecter dans son design pour le rendre accessible.

Accessiweb possède également un label récompensant les entreprises ayant divers degrés de conformité.

Et c’est à ce moment-là que vous protestez en disant qu’il y a trop de normes et que c’est dur à appliquer.

Je vous comprends, c’est pourquoi aujourd’hui, je vais vous présenter des outils pour parvenir à créer le summum, que dis-je ? Le saint-graal du site accessible ! (Je sais, je sais, je suis parfaite.)

Commençons par le commencement. Il était une fois Microsoft. La marque décida de s’engager dans l’accessibilité, en mettant à disposition des PDF, comprenant des méthodes et des outils pour bien réussir son idéation.

Les outils du design inclusif :

  • Stark :

L’idéation est passée, maintenant, la conceptionLe second outil que je vais vous présenter est un plugin qui permet de tester nos contrastes et rendre nos maquettes accessibles.

Celui-ci, est disponible sur Figma, Adobe XD et Sketch. Il existe une version gratuite et une version pro à 60 dollars l’année. Chers Amis designers vous n’avez plus d’excuses pour ne pas l’utiliser.

  • NoCoffee :

Si votre site est déjà réalisé, mais que vous souhaitez quand même voir s’il répond à certaines normes, vous pouvez utiliser l’extension gratuite : NoCoffee !

Elle est très pratique puisqu’elle permet de voir tous les sites que vous souhaitez, avec les mêmes caractéristiques que les personnes souffrant de déficiences visuelles, tel que le daltonisme. Il existe différents sites proposants ces services, mais NoCoffee est une solution plus complète et directement intégrée à votre navigateur.

Le développement de l’accessibilité numérique

Nos amis les développeurs font aussi partie intégrante du processus, puisque ce sont eux qui construisent le site.

Le code étant la construction du site, il est indispensable que l’accessibilité ressorte. Comment ? Par les balises.

Elles représentent la structure du code HTML et cela fait ressortir les informations importantes. Pour que votre site soit accessible, la structure doit être béton.

Il ne faut jamais oublier le descriptif des liens pour les personnes aveugles ou malvoyantes qui utilisent des lecteurs audios. Cela leur permet d’avoir accès à toutes les informations.

Il faut également laisser à l’utilisateur l’option de naviguer sur le site grâce aux commandes clavier.

Last but not least

Dernier point, mais le plus important ! Pour que votre application soit optimale, diversifiez vos tests utilisateurs.

Pourquoi ? Je m’explique. De cette façon, votre site sera testé sous toutes ces possibilités et plus seulement en « mode basique ». Ainsi, vous pourrez voir le résultat en temps réel avec : un lecteur audio, l’option screen Reader, une navigation au clavier, etc.

Je vous entends penser que cela prend trop de temps pour trouver ces utilisateurs. Effectivement, mais ce temps ne sera pas perdu et vos utilisateurs seront contents de vous voir le prendre, afin d’écouter leurs besoins. Cela engendrera de la communication positive autour de votre marque. Votre investissement temps sera donc largement rentabilisé.

Sources :

https://www.economie.gouv.fr/remise-rapport-conseil-national-numerique-accessibilite-#:~:text=Dans%20le%20monde%2C%20plus%20de,l’OMS%2C%202010

https://www.accessiweb.org/

https://www.w3.org/Consortium/Member/Testimonial/#t1256

http://references.modernisation.gouv.fr/rgaa-accessibilite/criteres.html

https://www.microsoft.com/design/inclusive/

https://www.numerique.gouv.fr/publications/rgaa-accessibilite/

https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-posez-moi-vos-questions/20160210.RUE2174/je-suis-un-internaute-aveugle-vous-m-avez-pose-vos-questions.html

*India Coutable, Rapport de réflexion – 29 novembre 2020

4 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Site Footer

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x