Les femmes et le web (t’aurais pas d’ordi sans elles…)

En tant que chargée de communication chez Hawaii, une entreprise travaillant dans le développement web et mobile, j’ai publié ce 8 mars une image sur les droits des femmes. Après réflexion, une question m’est apparu : qu’elle est l’évolution et la position de la femme dans le développement web en 2021 ? 

Nous allons voir dans cet article plusieurs points. Nous commencerons par l’évolution du développement web, puis les premières femmes célèbres à y travailler et enfin leur situation aujourd’hui. J’espère que ce sujet va autant vous passionner que moi et vous faire comprendre l’importance d’une égalité générale et dans tous les domaines. (Aucune leçon de morale, juste une réalité héhé 😁) 

L’évolution d’un web pas si masculin 

Les débuts du web 

Comme la transformation digitale est apparu il y peu, on pense directement que le métier de développeur est tout aussi récent. Et pourtant… Le tout premier modèle de programmation au monde est créé en 1842. 

Ada Lovelace, l'une des femmes du web

Le mieux dans tout ça, c’est que ça commence par une femme : Ada Lovelace. Celle-ci a défini le principe d’itérations successives dans l’exécution d’une seule opération. Puis, elle traduit en 1842 le mémoire d’un mathématicien Italien sur la machine analytique de Charles Babbage. C’est une méthode pour calculer les nombres de Bernoulli sur des cartes perforées. 

L’ordinateur vint cent ans plus tard : l’ENIAC, electronic numerical integrator and computer. Il permettait de résoudre, théoriquement, tous les problèmes de calcul. 

Dans les années 1950, la programmation informatique explose et c’est encore grâce à une femme ! Eh oui mes demoiselles, on a toujours pesé très tôt dans le game ! 😉 C’est donc, Grace Murray Hopper qui développe le premier compilateur, nommé AO. Il permettait de générer un programme binaire à partir d’un code source. 

La croissance du web 

Les années 1960 permettent le perfectionnement de la technologie existante, avec la mise au point des langages et de la pensée informatique. 

Dans les premiers langages, nous pouvons discerner le langage C en 1969 qui est l’un des plus adoptés par les développeurs encore de nos jours. Puis le langage Pascal en 1970 qui permettra de développer être autre le système d’exploitation des ordinateurs Macintosh. En 1974, le célèbre langage SQL (Structured Query Language) est créé, suivi en 1983, du langage C++ encore très utilisé dans le métier. 

L’explosion du web

En 1989, Sir Tim Berners-Lee est considéré comme l’inventeur du World Wide Web. Celui-ci travaillait au CERN et souhaitait faciliter le partage d’informations entre ingénieurs. Pour permettre le partage d’informations il trouva l’idée de combiner Internet avec la technologie Hypertext. 

Les 3 W, du World Wide Web
World Wide Web

En 1990, il crée trois technologies fondamentales du web aujourd’hui :

  • HTML : HyperText Markup Language. Le langage de balisage (formatage) du web. 
  • URI : Uniform Resource Identifier. Une sorte d’adresse qui est unique et utilisée pour identifier chaque ressource à travers le web. Communément aussi appelé un URL. 
  • HTTP : Hypertext Transfer Protocol. Permet la récupération de ressources liées à travers le Web. 

Le web de nos jours : 

Rapidement, les framework ont commencé à faire leur apparition. Bootstrap, fut l’un des premiers, puis Backbone et Angular. Ces framework s’orientent plus vers des compétences de développement et l’intégrateur devient par conséquent un développeur Front-End. 

Aujourd’hui, il existe plusieurs spécialités pour les développeurs. Front-end, back-end, full stack, .net… Même s’ils ont des langages communs, ils maîtrisent en plus de ça des langages informatiques propres à leur spécialité (le développeur front-end utilise HTML5, Javascript, par exemple, quand le développeur mobile utilise, lui, Swift (iOS), C++, Java (Android)).

Les femmes célèbres du web

Comme nous avons pu le voir précédemment, les femmes ont une importance cruciale dans le développement de l’informatique. Seulement, après la Seconde Guerre mondiale, elles ont été peu à peu mises en arrière-plan. Cependant, certaines d’entre elles ont réussi à sortir leur épingle du jeu ! 

Dans les années 50, les femmes jouaient un rôle prédominant dans le domaine du web, domaine qui n’était pas considéré comme intellectuel à l’époque. Bien que les femmes représentent entre 30 et 50 % des programmeurs dans les années 1960, peu d’entre elles sont promues à des rôles de direction et les femmes restent bien moins payées que leurs collègues masculins.

Pour citer quelques exemples, nous avons pu voir dans la première partie, Ada Lovelace ou encore Grace Murray Hopper, mais cela ne s’arrête pas là. L’Américaine Jean E. Sammet, travaillant chez IBM et collaboratrice de Grace Hopper, développe le langage informatique FORMAC. Elle participera aussi à la création du langage COBOL. 

Jean E. Sammet, l'une des femmes du web
Jean E. Sammet

Puis Margaret Hamilton qui est directrice du département logiciel du programme Apollo et conçoit les logiciels de guidage de la mission. Elle invente le terme « Software engineering ». C’est aussi elle qui pose les premiers paradigmes de développement informatique et les fondations techniques de la conception logicielle.

Margaret Hamilton, l'une des femmes du web
Margaret Hamilton

La Graphiste, Susan Kare crée les premières polices Apple et les premières icônes Macintosh et Windows 3.0. Certaines de ses créations sont même exposées au MoMa.

Susan Kare, l'une des femmes du web
Susan Kare

Et enfin, il y a aussi des femmes telles que Lucy Sanders qui, en 2004, crée le National Center for Women & Information Technology pour faire en sorte de réduire les inégalités hommes-femmes dans le secteur du web. Ainsi que Meg Whitman, présidente et CEO de Hewlett Packard Enterprise ou encore Marissa Mayer, présidente et CEO de Yahoo!, ainsi que le porte-parole pour le groupe Google. 

La situation des femmes dans le secteur du web aujourd’hui

Voyons un peu maintenant où en est l’évolution des disparités hommes-femmes dans le domaine du développement web de nos jours. Malheureusement, avec la vision erronée que l’on se fait du développeur comme étant un homme, geek, antisocial… Les femmes n’arrivent pas à trouver leur place dans le domaine. 

L’une des principales inégalités est bien évidemment le salaire. Selon les chiffres, dans les SSII, les femmes ont un salaire inférieur aux hommes de 16 %. Tout simplement parce que les femmes sont fortement discriminées lors de leur salaire d’embauche. Par ailleurs, Il n’existe pas de grille permettant de calculer le système et d’aligner les salaires des femmes sur celui des hommes. La question étant surtout pourquoi devrait-il y en avoir ? Homme ou femme, si ceux-ci ont les mêmes compétences et études, ils devraient être payés pareilles. 

Heureusement, cette disparité n’est pas mondiale. Le pourcentage de femmes est significativement plus élevé en Inde et Arabie Saoudite. Concernant l’Europe, la Bulgarie et la Roumanie ont le plus fort pourcentage de femmes exerçant comme programmeuses. Cela reste tout de même très peu et l’informatique reste un des rares domaines à ne pas se féminiser.

De plus, des solutions se mettent en place, dont le colloque « Casser les codes. Femmes, genre et informatique » qui s’est tenu au CNRS de 2017. Ces démarches se multiplient favorisant l’émergence de la recherche et l’expérience de terrain professionnelle.


Les femmes ont donc énormément participé à l’élaboration du web et de l’informatique dans le monde. Cela nous permet aujourd’hui d’utiliser l’ordinateur et Internet avec autant de facilité. Malgré une recrudescence dans le milieu à la suite des années après-guerre, elles ont toujours réussi à s’imposer intelligemment et continueront à le faire.  
Et puis comme on dit, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir ! C’est donc tout ce que je nous souhaite pour l’avenir. 

Sources 

https://apptitude.ch/digital-insights/une-histoire-du-web/

https://www.blogdumoderateur.com/developpeurs-travaillent-davantage-crise-covid-19/

https://www.superprof.fr/blog/historique-developpement-web/

https://www.numidev.fr/le-metier-de-developpeur/#:~:text=Les%20diff%C3%A9rents%20types%20de%20d%C3%A9veloppeurs,d%C3%A9signer%20le%20m%C3%A9tier%20de%20d%C3%A9veloppeur.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Femmes_dans_l%27informatique

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Djamel

Intéressant! Merci pour cet article

Site Footer

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x